21/07/2020

Chaque année, en France, les noyades font de nombreuses victimes aussi bien en piscine qu’en mer, en lac ou en rivière.

La dernière enquête épidémiologique tri-annuelle sur les noyades menée par l'Agence nationale Santé publique France, du 1er juin au 30 septembre 2018, a recensé 1 649  noyades accidentelles. 406 de ces noyades ont été mortelles, dont 34 parmi les moins de 6 ans.
Ces chiffres confirment une augmentation importante du nombre de noyades accidentelles en France (1 266 en 2015 et 1 649 en 2018) et une stabilisation du nombre de noyades accidentelles suivies de décès (436 en 2015 et 406 en 2018). Ce bilan fait apparaitre que la noyade accidentelle est la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans mais également que 41% des noyades accidentelles ont lieu en mer. Pour réduire le nombre de ces décès, la prévention des noyades reste donc une priorité des pouvoirs publics.

C'est pourquoi le ministère de l'Intérieur s'associe à nouveau, cette année, au ministère des Solidarités et de la santé, au ministère des Sports et à Santé publique France pour la campagne nationale 2020 de prévention contre les risques liés à la baignade. Une campagne spécifique est initiée cet été, dans le cadre de la circulaire « OVQ » du Premier ministre du 3 octobre 2019, qui cible « la prévention des noyades et le développement de l’aisance aquatique » comme un objectif prioritaire.
Cette campagne met notamment en avant la nécessité d’une surveillance permanente des enfants et incite à leur mise en aisance aquatique dès le plus jeune âge.

baignade conseils sécurité.PNG